You are using an outdated browser. We suggest you update your browser for a better experience. Click here for update.
Close this notification.
Skip to main content Skip to search
Smiling couple holding hands in backyard
Smiling couple
Navigation

Plan rénal de l’Ontario 3 2019–2023

Le lancement du troisième Plan rénal de l’Ontario coïncide avec le dixième anniversaire du Réseau rénal de l’Ontario. Au cours des dix dernières années, nous avons constaté d’importantes améliorations dans la prestation et la gestion des services de soins rénaux de la province. Le présent plan s’appuie sur ces progrès et se poursuivra sous l’égide de Santé Ontario.

Santé Ontario est une agence unique qui, à terme, prendra en charge du travail du Réseau rénal de l’Ontario, dans le cadre de son mandat plus large qui consiste à superviser la prestation des soins de santé en Ontario, d’améliorer les directives cliniques et de soutenir les fournisseurs pour assurer des soins de meilleure qualité aux patients.

En collaborant, nous parviendrons à notre but commun de créer un système dans lequel des services de soins rénaux efficaces, sécuritaires et axés sur la personne sont offerts de façon efficiente, équitable et en temps opportun.

  • Rebecca Harvey

    Je suis très reconnaissante envers toutes les personnes qui ont fait part de leur expertise et de leurs avis pour l’élaboration de ce plan. Ensemble, nous établissons des buts et des objectifs qui orienteront notre travail en encourageant l’innovation, en améliorant la communication et en assurant des soins axés sur la personne. Grâce à notre collaboration, nous allons concrétiser ce Plan. Ainsi, nous continuerons d’améliorer les soins offerts aux personnes touchées par une maladie rénale chronique. »

    Rebecca Harvey
    Vice-présidente, Réseau rénal de l'Ontario

  • Peter Blake

    Des néphrologues, d’autres professionnels de la santé, des patients et des aidants ont été largement consultés tout au long de l’élaboration de ce plan Nous serons heureux de pouvoir constater les résultats des efforts permanents du Réseau rénal de l’Ontario pour faciliter l’accès aux greffes, aux dialyses de tous types, aux soins palliatifs, aux cliniques spécialisées dans la prise en charge de la glomérulonéphrite et aux soins maternels pour les femmes atteintes d’une maladie rénale. Notre engagement pris envers la lutte contre les problèmes de santé mentale des patients atteints de maladies rénales représente un réel défi, mais il s’agit d’un ajout important au plan. »

    Dr Peter Blake
    Directeur médical provincial Réseau rénal de l’Ontario

  • Hans V.

    Ce Plan rénal de l’Ontario marque l’évolution des soins axés sur la personne. Tout au long de la phase d’élaboration, les patients ont été au premier plan des discussions sur les principes sous-jacents, les buts et les objectifs stratégiques. Les patients et les familles, qui continueront d’être au cœur de la mise en place de futures initiatives, connaîtront une transition plus fluide dans leur parcours de soins rénaux. »

    Hans V.
    Co-président du Comité directeur du Plan rénal de l’Ontario

Buts et objectifs stratégiques

null

Soins axés sur la personne

Établir un partenariat avec les patients et les aidants pour renforcer un réseau de soins rénaux inclusif. 

Lire la suite

Établir un partenariat avec les patients et les aidants pour renforcer un réseau de soins rénaux inclusif.

Lorsqu’ils décrivent « l’excellence des soins », les patients atteints de maladies rénales chroniques et leurs aidants insistent invariablement sur leurs relations avec les professionnels de la santé qui les traitent avec humanité et les respectent en les faisant participer à leurs soins comme de vrais partenaires.

Un modèle de soins axé sur la personne repose sur une communication efficace, empreinte de compassion, entre les patients, les aidants et les professionnels de la santé.

Les conversations sur tous les aspects des soins devraient être engagées tôt et être poursuivies à toutes les étapes du parcours du patient. Ces conversations doivent aborder les thèmes des objectifs de soins et de la gestion des symptômes qui peuvent avoir d’importantes répercussions sur la qualité de vie du patient. La prise de décisions partagée entre les patients, leurs aidants et leur équipe de soins permet de garantir l’harmonie du traitement avec les préférences, la situation familiale, la culture et le mode de vie du patient.

On devrait cerner le plus tôt possible les patients pour qui une approche palliative des soins pourrait être bénéfique. Cette approche palliative des soins sera conforme aux recommandations du Réseau ontarien des soins palliatifs et répondra aux besoins uniques et complexes des personnes atteintes de maladies rénales à un stade avancé.

Le travail que nous faisons pour atteindre cet objectif se concentre sur l’établissement d’un partenariat avec les patients et leurs aidants pour améliorer leur expérience des soins et leur qualité de vie. Les patients qui souhaitent jouer un rôle actif dans leurs soins bénéficieront du soutien et de la confiance nécessaires, et auront la possibilité de le faire.

Nous étudierons et appuierons également les méthodes novatrices pour répondre aux importants problèmes émotionnels et de santé mentale qui peuvent toucher les patients et les aidants concernés par une maladie rénale chronique.

Objectifs stratégiques

  • Encourager l’établissement d’un réseau de soins rénaux qui favorise la santé mentale des patients.
  • Améliorer la qualité des communications entre les patients, les aidants et les professionnels de la santé tout au long du parcours de soins rénaux.
  • Développer l’utilisation des expériences et des résultats communiqués par le patient pour apporter des améliorations.
  • Promouvoir et permettre la mise en place de la dialyse à domicile.
  • Déterminer de façon précoce les patients pour qui une approche palliative des soins serait bénéfique et leur offrir le soutien nécessaire.

«J’ai découvert que j'étais l’un des membres les plus importants de mon équipe de soins. Je me sens bien mieux mentalement et physiquement depuis que je joue un rôle actif dans ma santé : appliquer les méthodes de canulation, avoir une alimentation saine, pratiquer une activité physique et découvrir les capacités et besoins uniques de mon corps. Toutefois, malgré l’équipe de soins incroyable qui s’occupe de moi, c’est toujours moi qui ai dû demander de l’aide. »

Nate B. a reçu une hémodialyse en établissement depuis que ses reins ont flanché en 2014, alors qu’il avait 22 ans. Il a suivi des études collégiales en encadrement pédagogique en 2018 et il espère pouvoir continuer ses études.

 
null

Soins sécuritaires

Donner aux patients, aux aidants et aux professionnels de la santé le pouvoir de limiter les préjudices évitables.

Lire la suite

Donner aux patients, aux aidants et aux professionnels de la santé le pouvoir de limiter les préjudices évitables.

Les patients doivent souvent prendre plusieurs médicaments pour gérer leurs troubles de la fonction rénale et leurs autres problèmes de santé. Bien que ces médicaments aient le potentiel de grandement améliorer la vie des personnes atteintes d’une maladie rénale, ils peuvent aussi présenter des risques.

Il est important que les personnes atteintes d’une maladie rénale chronique fassent très attention aux médicaments qu’elles prennent et à leur mode d’administration. Les professionnels de la santé qui s’occupent de ces personnes doivent veiller à ce qu’elles ne prennent pas de médicaments ou de doses qui pourraient endommager leurs reins ou interagir avec les traitements qu’elles prennent pour lutter contre leurs autres problèmes de santé.

Nous établirons des partenariats avec les patients et les professionnels de la santé pour accroître la sensibilisation à la sécurité liée aux médicaments dans tout le système de santé. Une formation spécialisée offerte aux professionnels de la santé portera sur la sensibilisation aux médicaments et aux posologies qui peuvent potentiellement porter préjudice aux personnes atteintes d’une maladie rénale ou d’insuffisance rénale.

Les personnes sous dialyse sont aussi sujettes aux infections comme les péritonites et les bactériémies causées par le cathéter, selon le type d’accès de la dialyse. Nous continuerons d’assurer le suivi des taux d’infection en Ontario, si possible, en nous fondant sur des données repères nationales et internationales.

Objectif stratégique

  • Améliorer la gestion de la pharmacothérapie

«Je prends 35 comprimés par jour pour traiter mon diabète, mon hypertension artérielle et ma greffe de rein. Si je tombe malade, ça peut devenir très compliqué, car les autres médecins ne savent pas toujours que certains médicaments peuvent endommager mon rein ou interagir avec mes autres traitements. J’ai été hospitalisé pour une pneumonie et ils m’ont administré deux antibiotiques qui ont fait augmenter mon taux de créatinine. Dès que je suis sorti de l’hôpital, je suis allé dans ma clinique de soins rénaux et les médecins m’ont dit d’arrêter tout de suite la prise d’antibiotiques. »

Harry J. a reçu le diagnostic de maladie rénale chronique en 2008 et a reçu une greffe du rein en 2015.

 
nulll

Soins équitables

Assurer des soins rénaux respectueux répondant aux besoins des patients, sans distinction de leur identité ou de leur lieu de vie.

Lire la suite

Assurer des soins rénaux respectueux répondant aux besoins des patients, sans distinction de leur identité ou de leur lieu de vie.

Chaque personne de l’Ontario devrait avoir la possibilité d’accéder aux services nécessaires et personne ne devrait être défavorisé en raison de son identité, de son lieu de vie ou de ses ressources.

Pourtant, certains Ontariens sont confrontés à des obstacles géographiques, financiers et culturels qui limitent l’accès aux services de soins rénaux. Ces obstacles peuvent avoir un effet négatif sur l’expérience de soins du patient, sur les décisions relatives au traitement et sur les résultats.

Les personnes vivant dans des régions rurales ou éloignées de la province peuvent être forcées de parcourir de longues distances pour recevoir une dialyse en établissement ou une formation sur la dialyse à domicile. Certains patients peuvent être incapables de recevoir leur dialyse à domicile ou dans leur collectivité, en raison des frais à débourser pour les aux déplacements et le logement. Le manque de soutien social et les préjugés de certains professionnels de la santé peuvent également constituer des obstacles aux soins.

Les membres des Premières nations, des Inuits, des Métis et des Autochtones en milieu urbain sont plus susceptibles d’être atteints d’une maladie rénale chronique que les autres personnes de la population générale et ont de grandes difficultés à accéder aux soins dans le respect de leur culture.

Nous intégrerons les principes de la sécurité culturelle au cœur de notre travail. Les personnes qui reçoivent des soins de santé dans le respect de leur culture sont plus susceptibles d’accéder tôt aux soins et de se sentir plus engagées et plus autonomes.

Nous travaillerons avec notre réseau et utiliserons les données à notre disposition pour que nos stratégies et nos conseils stratégiques visent la réduction des obstacles à des soins équitables pour les populations mal desservies.

Objectifs stratégiques

  • Élaborer une stratégie en partenariat avec les membres des Premières nations, des Inuits, des Métis et des Autochtones en milieu urbain pour améliorer les soins rénaux qui leur sont offerts.
  • Réduire les obstacles à l’accès aux services pour les personnes victimes d’iniquités en santé dans les régions rurales et éloignées.

«Les relations établies entre les membres des Premières nations, des Inuits et des Métis et le Réseau rénal de l’Ontario sont vraiment importantes. Le processus pour établir un climat de confiance et une base pour la sécurité culturelle est long et laborieux. Il est important que nos histoires soient entendues. J’aimerais un jour voir plus de professionnels de la santé autochtones offrir des soins rénaux, afin que les membres de nos communautés puissent apprendre les uns des autres. »

Mary B. est Anishnaabekwe de la Première nation de Nipissing à l’extérieur de North Bay. Elle a reçu une greffe du rein grâce à un don de son cousin en 2015. Lisez l'histoire de Mary (en anglais)

 
null

Soins efficients

Améliorer l’efficience et la coordination du réseau de soins rénaux.

Lire la suite

Améliorer l’efficience et la coordination du réseau de soins rénaux.

Dans un réseau efficient, les patients et leurs aidants sont des partenaires au sein d’une équipe pluridisciplinaire bien structurée. Ils consultent plusieurs professionnels de la santé dans divers milieux de soins et sont en mesure de faire la transition sans heurt tout au long du parcours de soins. Nous collaborerons avec nos programmes rénaux régionaux et nos partenaires de soins primaires, communautaires et à domicile pour améliorer la communication et la coordination des soins. Nous collaborerons avec nos programmes rénaux régionaux et nos partenaires de soins primaires, communautaires et à domicile pour améliorer la communication et la coordination des soins.

Nous assurerons des soins plus coordonnés et mieux intégrés grâce au respect des actes médicaux fondés sur la qualité pour les maladies rénales chroniques. Ce financement et cette responsabilité permettent d’offrir aux programmes rénaux régionaux, aux réseaux locaux d’intégration des services de santé (qui, à terme feront la transition vers Santé Ontario et vers les équipes de Santé Ontario) et aux foyers de soins de longue durée des fonds pour dispenser des soins aux patients dans divers milieux de soins, notamment les hôpitaux et à leur domicile. Cette source unique de financement encourage la mise en place d’une approche intégrée des soins tout au long du parcours du patient.

L’efficience se rapporte également à la meilleure utilisation novatrice de nos ressources humaines, financières et d’infrastructure pour offrir les bons soins, au bon moment, et éviter le chevauchement des tâches au sein de notre réseau.

La collecte de données portera toujours sur l’atteinte des priorités provinciales décrites dans ce Plan de réseau. Ces renseignements permettront à notre réseau de planifier et de gérer ses capacités afin d’être préparé à offrir des services aux futurs patients.

Objectifs stratégiques

  • Améliorer la coordination des soins entre les programmes rénaux et les partenaires de soins primaires, communautaires et à domicile
  • Optimiser la planification du réseau et des capacités, les modèles de financement et la collecte de données pour permettre une utilisation efficiente des ressources.

«Alors que la santé et la qualité de vie de mon mari se détérioraient, il a décidé d’arrêter la dialyse. Il souhaitait mourir à la maison, mais nous n’avons pas toujours eu le soutien dont nous avions besoin et que nous attendions désespérément. Nous avons eu des problèmes avec les soins de relève et les médicaments, et avons été accablés par l’angoisse de ne pas faire tout notre possible pour lui offrir un peu de confort et de sérénité. Les soins idéaux seraient fondés sur une approche collaborative avec un spécialiste des soins palliatifs, un néphrologue désigné, d’autres spécialistes au besoin et, bien évidemment, avec le patient et son aidant. »

Le mari de Vivian B., Gerry, était cadre supérieur dans la fonction publique. En 2013, on lui a diagnostiqué un myélome multiple. Peu de temps après, ses reins ont lâché. Il est mort à son domicile en 2016. Lisez l'histoire de Vivian (en anglais).

 
null

Soins efficaces

Dispenser des soins rénaux en s’appuyant sur les meilleures données disponibles.

Lire la suite

Dispenser des soins rénaux en s’appuyant sur les meilleures données disponibles.

Des soins rénaux efficaces signifient que les services sont fondés sur les meilleures données disponibles et contribuent aux meilleurs résultats possibles pour les patients, conformément à leurs objectifs de soins.

Une maladie rénale chronique peut être une expérience unique et difficile pour les patients et leur famille. Ces difficultés peuvent être exacerbées chez les femmes atteintes d’une maladie rénale enceintes ou désireuses de l’être. Elles doivent avoir accès à des soins pluridisciplinaires très spécialisés avant, pendant et après leur grossesse. Nous travaillerons avec les patients, leurs aidants et les programmes rénaux régionaux pour définir les meilleurs soins possible et veiller à ce qu’ils soient accessibles à tous.

Nous ferons également tout notre possible pour améliorer la qualité et l’expérience des soins rénaux en concentrant nos efforts sur certains aspects de la dialyse qui sont, à notre connaissance, importants pour les patients et leurs aidants. Les infections causées par le cathéter et la canulation font partie de ces aspects. Nous mettrons en place des initiatives visant à réduire les admissions à l’hôpital, ainsi que les réadmissions et les consultations au service des urgences.

Cet objectif, et tout le travail que nous effectuons, reposent sur une composante essentielle : l’amélioration continue du fonctionnement de notre système de santé, en nous fondant sur des données probantes. En tant que système de santé en apprentissage continu , nous basons notre travail sur l’expérience et l’expertise des personnes du réseau de soins rénaux : les professionnels de la santé, mais aussi les patients et leurs aidants. Nous assurons un suivi permanent des réussites et des échecs, nous faisons part des leçons retenues et utilisons des données probantes pour améliorer notre système.

Objectifs stratégiques

  • Renforcer le Système rénal de l'Ontario en tant que système de santé en apprentissage continu grâce à la mise en œuvre de mesures, l’évaluation continue et au transfert des connaissances.
  • Renforcer les normes de qualité pour les dialyses d’urgence et les dialyses chroniques en établissement
  • Renforcer la prestation de soins offerts aux patients atteints d’une glomérulonéphrite et aux femmes atteintes d’une maladie rénale chronique nécessitant des soins maternels.

«J’ai toujours voulu avoir beaucoup d’enfants. Mais deux ans après mon mariage, on m’a diagnostiqué une hyalinose segmentaire et focale. Alors que ma fonction rénale diminuait progressivement, on m’a annoncé que je n’étais pas en assez bonne santé pour avoir un bébé. Cela m’a brisé le cœur. Même après avoir commencé l’hémodialyse nocturne chez moi et avoir commencé à me sentir mieux, j’avais peur que mon corps, qui m’avait si souvent laissé tomber, ne puisse pas me permettre de concevoir ou de porter un enfant en bonne santé. »

Matti Y. a été orientée vers une clinique spécialisée dans le traitement de la glomérulonéphrite au Centre Sunnybrook des sciences de la santé, où elle a reçu des soins pluridisciplinaires tout au long de sa grossesse. En juin 2017, elle a mis au monde un petit garçon en bonne santé. Lisez l'histoire de Matti (en anglais)

 
null

Soins opportuns

Améliorer l’accès aux soins dont les patients ont besoin.

Lire la suite

Améliorer l’accès aux soins dont les patients ont besoin.

Pour les personnes atteintes d’une maladie rénale chronique, l’approche de la phase terminale de la maladie est une période critique. À ce stade, ces personnes présentent un risque élevé de souffrir de complications graves et doivent prendre des décisions cruciales et complexes qui influeront sur leur vie.

Nous travaillerons pour atteindre cet objectif en appuyant l’accès à des cliniques rénales polyvalentes. Ces cliniques aident les patients et leurs aidants à prendre des décisions en fonction de leurs objectifs de soins. L’équipe pluridisciplinaire est composée de néphrologues, de personnel infirmier, de diététiciens, de pharmaciens et de travailleurs sociaux. Les personnes orientées en temps opportun vers ces cliniques rénales polyvalentes obtiennent de meilleurs résultats, notamment :

  • On repousse le recours à un traitement de suppléance rénale;
  • On augmente les probabilités de commencer une dialyse à domicile;
  • On réduit considérablement les risques de commencer une dialyse d’urgence;
  • On réduit le nombre de jours à l’hôpital les premiers mois de la dialyse;
  • On augmente le taux de survie une fois la personne sous dialyse.

La greffe de rein présente les meilleurs résultats à long terme pour les patients atteints d’une maladie rénale au stade terminal. Elle leur offre une meilleure qualité de vie et réduit le risque de mourir des suites d’une maladie rénale.

Notre travail permanent visant à améliorer l’accès à la greffe de rein consistera à accroître la sensibilisation et les connaissances des professionnels de la santé, des patients et de leurs aidants sur les bénéfices de la greffe de rein provenant d’un donneur vivant. Par rapport à un don provenant d’un donneur décédé, les dons de son vivant offrent les meilleurs résultats possible pour le patient et pourraient réduire considérablement la durée de leur attente de greffe.

Objectifs stratégiques

  • Renforcer l’accès aux greffes de rein en se concentrant sur les dons de reins provenant de donneurs vivants.
  • Garantir l’accès à des soins de grande qualité dans des cliniques rénales polyvalentes.

« Il y a environ un an, mon néphrologue m’a annoncé que je devrais recevoir une greffe de rein (d’un donneur décédé) dans environ un an. Alors, ça ne devrait plus tarder? Qui sait? J’ai passé tous les tests et on m’a dit de passer à la phase d’évaluation, mais je ne sais même pas si je suis inscrit sur la liste d’attente pour une greffe de rein. Le manque de communication est très frustrant. »

Le rein de Bob M. a lâché à la suite d’une radiothérapie pour traiter un liposarcome, un type de cancer, en 2012 alors qu’il avait 69 ans. Il a commencé une dialyse en établissement en 2015 et a reçu une greffe de rein en septembre 2018.

 

Les maladies rénales chroniques en Ontario

Utilité d’un plan rénal en Ontario

Environ 12 000 Ontariens atteints d’une maladie rénale chronique ont besoin d’une dialyse. Dans la province, 10 000 autres personnes sont atteintes d’une maladie rénale chronique à un stade avancé et reçoivent des soins dans des cliniques rénales polyvalentes.

Les patients atteints de cette maladie et leurs aidants peuvent être confrontés à d’énormes difficultés, notamment, selon le stade de la maladie et le traitement administré, à :

  • un important inconfort physique;
  • une détresse émotionnelle;
  • des difficultés financières;
  • des modifications radicales de leur mode de vie.

Le Plan rénal de l’Ontario doit montrer aux patients, aux aidants et aux professionnels de la santé qu’il existe un système dédié à apporter des améliorations continues aux soins offerts, en partenariat avec eux.

Tendances des maladies rénales

Lorsqu’une personne souffre d’une défaillance rénale, la dialyse ou la greffe de rein peuvent être nécessaires pour remplacer la fonction rénale.

PRÈS DE 12 000 PERSONNES RECOIVENT UNE DIALYSE EN ONTARIO.

Le nombre de personnes dialysées a augmenté en moyenne de 2,3 % par an au cours de dernières années.

NOMBRE DE PERSONNES RECEVANT UNE DIALYSE CHRONIQUE ENTRE 2015 ET 2018

  • 2018 :11 610
  • 2017 :11 316
  • 2016 :11 179
  • 2015 :10 836

Plusieurs facteurs entraînent la nécessité accrue de soins rénaux, notamment de dialyse.

  • La croissance de la population : En 2017, l’Ontario comptait plus de 14 millions de personnes. D’ici 2041, la population de la province devrait passer à 20 millions de personnes.
  • Le vieillissement de la population : Les maladies rénales chroniques touchent plus souvent les personnes au cours de leurs dernières années de vie. Les personnes de 65 ans et plus représentent actuellement environ 17 % de la population de l’Ontario. Ce chiffre devrait passer à 24 % en 2041.
  • Le diabète : Le diabète est la première cause de développement d’une maladie rénale chronique. Environ 4,6 millions d’Ontariens, soit 30 % de la population de la province, sont atteints de diabète ou de prédiabète (une affection qui augmente le risque de développer un diabète de type 2).
  • L’hypertension : L’hypertension artérielle augmente le risque de développer une maladie rénale et de la voir s’aggraver. Plus de 2 millions d’Ontariens souffrent d’hypertension artérielle, soit environ 18 % de la population de la province.

Le taux de dialyse à domicile augmente régulièrement

On a constaté que la dialyse à domicile améliorait les résultats, la qualité de vie et l’autonomie des patients qui choisissent d’être traités par dialyse. Au cours des quatre dernières années, des efforts ont été déployés au sein du Réseau rénal de l’Ontario pour aider les patients qui souhaitent être dialysés à leur domicile, et le taux dialyse à domicile a augmenté dans toute la province.

POURCENTAGE DE PERSONNES RECEVANT UNE DIALYSE À DOMICILE PARMI LES PERSONNES DIALYSÉES EN ONTARIO, 2012-2018

Chart showing percentage of dialysis rates in Home, PD and HHD

Les greffes de rein sont de plus en plus nécessaires

La greffe rénale, en particulier d’un donneur vivant, offre les meilleurs résultats à long terme pour les personnes atteintes d’une maladie rénale au stade terminal. Les personnes greffées ont une meilleure qualité de vie et un risque réduit de mourir d’une maladie rénale. Toutefois, les organes des donneurs sont peu nombreux et les receveurs attendent longtemps pour une greffe.

En Ontario, les greffes de reins de donneurs décédés ont augmenté, le nombre le plus élevé jamais enregistré étant en 2017. Le nombre de greffes de donneurs vivants est resté stable au cours des dernières années.

Les stratégies visant à accroître l’accès aux greffes vivantes de donneurs de reins permettent aux personnes d’obtenir le meilleur traitement disponible pour les maladies rénales au stade terminal.

Une maladie rénale chronique ne touche pas tous les habitants de la province de la même manière

Certains groupes de personnes en Ontario présentent un risque plus élevé de développer la maladie et font face à de plus grands défis pour recevoir des soins.

Par rapport aux autres Canadiens, les populations des Premières nations, des Inuits, des Métis et les Autochtones en milieu urbain sont trois fois plus susceptibles d’avoir besoin d’un traitement pour une maladie rénale au stade terminal. En moyenne, ils doivent parcourir quatre fois la distance parcourue pour recevoir un traitement.

Le Plan rénal de l’Ontario fournit une feuille de route sur la manière dont nous allons travailler ensemble pour réduire le fardeau de la maladie rénale chronique sur les personnes et le système de santé.

Notre réseau

Concrétisation du Plan rénal de l’Ontario

L’élaboration et la mise en œuvre du Plan rénal de l’Ontario supposent des efforts collaboratifs de la part de nombreuses personnes de tous les domaines du réseau de soins rénaux. Que ce soient les patients et leurs aidants, les néphrologues, les programmes rénaux régionaux et partenaires, nos bureaux provinciaux ainsi que le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, nous partageons tous un engagement commun visant l’amélioration de la qualité, de l’expérience et des résultats des soins pour les personnes touchées par une maladie rénale chronique.

Soins axés sur la personne

La participation des patients et des familles est la pierre angulaire de notre approche des soins axés sur la personne. Les personnes atteintes d’une maladie rénale chronique et leurs aidants ont des points de vue uniques sur le système de santé.

Nous remercions les quelques 100 patients et aidants de toute la province qui nous ont fait part de leurs points de vue sur le réseau de soins rénaux et nous ont aidé à orienter l’élaboration du Plan rénal de l’Ontario. Leurs expériences et leurs conseils ont été essentiels à la création d’un plan qui répond aux divers besoins et valeurs des populations desservies.

Programmes rénaux régionaux

Les programmes rénaux régionaux sont tout particulièrement importants pour notre travail collaboratif visant à améliorer la qualité et la prestation des services de soins rénaux. Le Plan rénal de l’Ontario leur sert à orienter leur travail à l’échelle locale. Avec les conseils consultatifs locaux des familles et des patients, les réseaux locaux d’intégration des services de santé (qui, à terme, sera pris en charge par Santé Ontario et les équipes de Santé Ontario) et les foyers de soins de longue durée, les programmes rénaux régionaux veillent à ce que tous les Ontariens aient accès à des soins rénaux de grande qualité, le plus proche possible de leur domicile.

Les professionnels de la santé de première ligne et les administrateurs de programmes en coulisse mettent en œuvre à l’échelle locale les améliorations des soins décrites dans le présent Plan.

null

«Pour l’intervenante de première ligne que je suis, un plan rénal provincial offre une structure sur laquelle repose le plan de soins individualisé de chaque patient dont je m’occupe. Le Plan rénal de l’Ontario met à ma disposition des pratiques exemplaires, des lignes directrices, des rapports de données et des processus qui me permettent d’orienter ma prestation de soins. En ayant une vision claire du tableau complet, je peux me concentrer sur ce qui est important : le patient face à moi. »

Adrienne Barrett
Infirmière autorisée en accès à la dialyse/dialyse autonome Horizon Santé-Nord, lauréate du Prix du Mérite humanitaire 2018

Rôle de direction dans le domaine médical

Les responsables médicaux provinciaux et régionaux font preuve de leadership et donnent des conseils pour améliorer le système de soins rénaux. Les responsables médicaux du Réseau rénal de l’Ontario, qui sont principalement des néphrologues, participent aux groupes de spécialistes, aux comités consultatifs et en tant que examinateurs pour soutenir notre travail, notamment l’élaboration de lignes directrices et d’autres outils cliniques fondés sur les recherches et l’information éducative. Avec nos spécialistes cliniques, nous transformons les connaissances et les données probantes en recommandations et décisions relatives à la planification, l’élaboration de politiques et la conception de programmes, dans tout le continuum de soins de cancérologie. Leurs contributions sont indispensables pour atteindre nos objectifs.

Collaboration avec le gouvernement

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée examine et évalue le Plan rénal de l’Ontario et octroie des fonds à ses programmes et projets. Nous conseillons le Ministère sur le réseau de soins rénaux et nous lui adressons régulièrement des rapports sur les résultats de notre travail.

Évaluation des progrès

Responsabilité et mesure

Nous avons une responsabilité envers le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, les membres de notre réseau et la population de l’Ontario de respecter les engagements décrits dans le présent Plan.

Un Plan d’activités annuel soumis au Ministère et un plan opérationnel interne détaillé définissent la méthode de travail que nous suivons avec notre réseau pour élaborer et mettre en place des projets et des programmes visant à appuyer les buts et objectifs stratégiques de ce Plan.

Nous avons mis en place un plan d’évaluation solide, notamment des indicateurs de rendement, pour évaluer nos progrès.

Les progrès seront communiqués de plusieurs manières :

  • un rapport annuel;
  • les rapports trimestriels et les rapports de programmes;
  • les rapports trimestriels sur nos ententes de responsabilité et de financement.

Tous ces renseignements sont utilisés pour modifier la planification et s’adapter aux changements.

null

Nos progrès à ce jour

Le Plan rénal de l’Ontario repose sur les accomplissements de nos précédents plans.

Notre premier Plan rénal de l’Ontario (2012-2015) a permis de mettre en place la détection, le diagnostic et le traitement systématiques des maladies rénales chroniques pour la première fois dans l’histoire de la province.

Notre deuxième Plan rénal de l’Ontario (2015-2019) a continué de renforcer le réseau de soins rénaux en se concentrant sur la participation des patients, leur intégration et leur accès aux soins.

L'évaluation et les comptes rendus sur les progrès ont permis de cibler les domaines dans lesquels il y avait encore des progrès à réaliser pour atteindre les objectifs du plan.

Apprenez-en davantage sur notre deuxième Plan rénal de l’Ontario 2015-2019 du Réseau rénal de l’Ontario.

À propos de ce Plan

Le Plan rénal de l’Ontario est une feuille de route décrivant la façon dont nous* allons travailler avec les programmes rénaux régionaux, les néphrologues, les conseillers des patients et des familles, les partenaires et le gouvernement provincial pour mettre en place et mettre en œuvre des services de soins rénaux jusqu’en 2023.

Les buts et objectifs stratégiques du Plan nous permettent :

  • de veiller à ce que les patients et leurs aidants soient des partenaires dans leurs soins;
  • de cerner les priorités pour orienter notre travail à tous les échelons;
  • de concentrer nos efforts dans les domaines prioritaires;
  • de mener des initiatives majeures et de prendre des décisions relatives au financement;
  • d’élaborer des plans stratégiques à l’échelle des programmes;
  • de rassembler de nombreux partenaires de notre système de santé complexe.

Élaboration du plan

Le Réseau rénal de l’Ontario a commencé par étudier le rendement du réseau de soins rénaux et les progrès réalisés dans le cadre du plan précédent (de 2015 à 2019).

Nous avons également consulté plus de 450 personnes de notre réseau, notamment les programmes rénaux régionaux, les néphrologues, les partenaires, les patients et leurs aidants (notamment les conseillers des patients et des familles des programmes rénaux régionaux). Nous les remercions pour leurs avis et leur expertise.

Ces renseignements nous ont permis de comprendre l’expérience vécue par les patients et les aidants, les points forts du réseau et les possibilités d’amélioration.